Les infrastructures critiques : c’est quoi au juste ? (Partie 1)

Les infrastructures critiques : c’est quoi au juste ? (Partie 1)

by 17. octobre 2018

Les infrastructures critiques sont des organisations ou des institutions importantes pour la communauté étatique et dont la défaillance ou la dégradation entraînerait des pénuries durables d’approvisionnement, de fortes perturbations de la sécurité publique ou d’autres conséquences dramatiques (source : BSI https://www.kritis.bund.de/SubSites/Kritis/DE/Einfuehrung/einfuehrung_node.html). Après tout, nous dépendons tous, sans exception, de l’électricité provenant de la prise de courant, de l’eau potable qui sort du robinet, de l’informatique et du fonctionnement du réseau de transport – en un mot : des lignes de vie de notre société (source : Schutz Kritischer Infrastrukturen – Risiko- und Krisenmanagement ; mise à jour : mai 2011).

Toujours disponible : système de défense pour les infrastructures critiques

Cependant, ces infrastructures critiques sont exposées à divers risques : conditions météorologiques extrêmes, erreurs humaines ou défaillances techniques. Une défaillance totale ou partielle des infrastructures critiques peut entraîner des conséquences considérables pour l’État, l’économie et une grande partie de la population (source : Schutz Kritischer Infrastrukturen – Risiko- und Krisenmanagement ; mise à jour : mai 2011). La disponibilité, la sécurité et la sûreté des systèmes d’information jouent un rôle extrêmement essentiel et central, en particulier dans le domaine des infrastructures critiques nécessitant une protection.

Pour illustrer leur importance, jetons un coup d’œil rapide sur l’organisme humain. Là aussi, on observe une importance élémentaire qui consiste à connaître les ennemis du corps : nous avons découvert les bactéries, virus, particules de saleté, substances toxiques et poisons dans la série de dessins animés Il était une fois… la vie.

Les infrastructures critiques sur la voie de la numérisation mondiale

Dans ce dessin animé conçu pour les enfants, on nous a montré que chaque chose a son temps et est sujette au renouvellement et au changement. Et tout comme notre corps au fonctionnement fascinant évolue en permanence dans un cycle sans cesse renouvelé afin de se transformer en quelque chose de nouveau, les infrastructures critiques sont maintenant aussi sur leur voie vers l’ère numérique. Elle aussi doit rester compétitive et tirer le meilleur parti du potentiel commercial qu’elle offre.
Les systèmes et les installations sont de plus en plus connectés au monde extérieur pour contrôler et surveiller les processus. Cette connectivité agile des réseaux a ses avantages. Les coûts sont réduits, l’efficacité opérationnelle est accrue, la santé des employés est protégée et il est possible de créer une interopérabilité entre les systèmes existants et les nouveaux.

Résilience : une grande force intérieure

Revenons un instant à l’organisme humain : il possède également des mécanismes de protection complexes pour se défendre contre les agents pathogènes. La peau et les muqueuses forment la première barrière protectrice. Si des agents pathogènes comme les bactéries ou les virus peuvent franchir cette barrière protectrice, diverses cellules du système immunitaire entrent en jeu.

Mais à quoi ressemble la résilience des systèmes d’infrastructures critiques ? Disposent-elles de la base essentielle qu’est la sécurité ? Selon le président de Bitkom, Achim Berg, l’Allemagne et l’Europe ont besoin de leurs propres compétences dans des domaines comme la cybersécurité, l’intelligence artificielle, la blockchain et l’impression 3D. Nous devons conserver notre souveraineté numérique. La souveraineté numérique ne signifie pas seulement que nous utilisons les nouvelles technologies avec une maîtrise irréprochable. Elle signifie également que nous pouvons les intégrer dans des systèmes plus vastes, les sécuriser, les développer et les fabriquer nous-mêmes dans des domaines particulièrement critiques (source : https://www.bitkom.org/Presse/Presseinformation/Bitkom-Praesident-Achim-Berg-zur-Hightech-Strategie-2025.html).

Lisez la suite de ce billet vendredi prochain !

 

No Comments so far

Jump into a conversation

No Comments Yet!

You can be the one to start a conversation.